Conseils·Maquillage

Un maquillage teint zéro défaut et naturel, c’est possible !!

naturelle-comme-laetitia-casta

J’ai commencé à me maquiller le teint vers mes quinze ans et comme beaucoup de personnes, au début, j’ai fait un certain nombre d’erreurs !

  • La première : je choisissais mon fond de teint au moins deux nuances au-dessus de celle de ma carnation afin de paraître plus bronzée et je ne prêtais aucune attention aux sous-tons (neutres, rosés, dorés), aïe !!!
  • La deuxième : je pensais que pour camoufler mes imperfections, je devais mettre une tonne de produits !
  • Et la dernière : je l’appliquais aux doigts et je m’arrêtais au bas du visage sans jamais penser au cou !!!

Avec tout ça, je me prenais pour la reine du makeup 😉 ! En réalité, je vivais avec un masque orange, sans relief et parsemé de vilaines démarcations ! Bien naturel tout ça 😉 , hein ?! Pendant cette glorieuse période, mes proches avaient la délicatesse de ne pas me le faire remarquer ! Puis un jour, vers l’âge de 20 ans, j’ai pris conscience du carnage et je les ai maudis de me laisser sortir comme ça sans rien dire !!! J’ai alors adopté la teinte la plus proche de celle de ma peau et surtout le bon sous-ton ! Ça allait déjà mieux, mais il me restait toujours ce problème de démarcations… Dans les années qui suivirent, je me suis encore plus passionnée pour le maquillage et un beau jour, j’ai découvert qu’il existait des pinceaux spéciaux. Ça a grandement amélioré les choses, mais le résultat n’était pas toujours nickel, car certaines zones étaient difficiles d’accès, je pense aux ailes du nez par exemple. Je savais qu’il existait des éponges, mais le concept ne m’attirait pas plus que cela à l’époque. Et un beau jour, à force de voir cet œuf rose partout sur la toile 😉 , je me suis lancée ! Cet outil improbable ainsi que sa technique d’application ont littéralement changé ma vie ! Je parle de la Beauty Blender, what else !!

m11900635_P2065144_1_zoom
Crédit photo : http://www.sephora.fr/

Aujourd’hui, je n’ai pas la prétention de dire que je suis devenu une pro du makeup, mais j’ai appris quelques trucs à force de mes erreurs et je voulais les partager avec celles qui pourraient en avoir besoin 🙂 ! Je me doute que cet article ne sera pas d’une grande utilité pour les Beautés addicts 😉 , car vous connaissez déjà par cœur tout ce qui l’y a à savoir sur le fond de teint ! Oui, mais voilà, LuNaé s’adresse aussi aux novices, donc si je peux rendre service à quelqu’un, j’en suis ravie ! Et puis… si on peut éviter cette horreur, c’est déjà ça de gagner pour la planète et pour nos yeux, lol !

téléchargement
Crédit photo : http://www.puretrend.com/
Mais alors, comment fait-on pour avoir un teint « zéro défaut » tout en restant naturel ?
Étape 1 – On prépare sa peau :

Pourquoi, comment… je vous explique tout dans un article précédent : cliquez ICI 😉 !

 

IMG_1463Je vous ai fait un article sur la crème de cette marque, je vous mets le lien : ICI. Le reste de la gamme est tout aussi bien !!!

Étape 2 – On camoufle ses imperfections :

Le correcteur est une étape importante, car c’est celle qui va vous permettre de ne pas multiplier les couches de fond de teint et de pouvoir ainsi conserver le naturel de votre visage. Pour ce faire, il faut connaître quelques règles de colorimétrie.

Pour savoir quelle teinte de correcteur vous devez appliquer, il faut que vous vous examiniez dans un miroir et que vous recherchiez la couleur dominante de votre imperfection. Ensuite, sur ce cercle chromatique, vous regardez en face de cette couleur et voilà, vous savez de quelle couleur doit être votre correcteur 😉 !

cercle-chromatique
Crédit photo : http://www.ies-eugeni.cat/

 

Je vous donne les cas les plus fréquents :

  • Le vert : neutralise le rouge. Il sert donc à cacher la couperose et les petits boutons.
  • Le rouge/orangé : camoufle l’apparence des cernes bleutés et violettes, des poches, des tâches pigmentaires et des tâches de soleil. Elle est idéale pour les peaux foncées.
  • Le violet : illumine les teints ternes.
  • Le jaune : a les mêmes propriétés que le rouge/orangé, sauf qu’il est plus adapté aux teints clairs.
  • Le beige : uniformise le teint.
  • Le rose : estompe les cernes et donne l’air d’être en pleine forme sauf pour les peaux aux sous-tons rosés.

Vous pouvez l’appliquer au doigt ou avec un pinceau spécial, mais faites-le par petites touches, car ces produits sont très chargés en pigments ! Pour les cernes et poches, ne confondez pas correcteur et anti-cernes. Le correcteur se place en dessous du fond de teint pour corriger l’imperfection et l’anti-cernes par-dessus pour apporter de la lumière, unifier et finir de corriger.

IMG_1384[1]C’est la palette Infaillible Total Cover de L’Oréal, je vous mets le lien : ICI. Le pinceau Marc Jacobs : ICI.

Étape 3 – On choisit son fond de teint :

Vous devez d’abord connaître votre sous-ton. Êtes-vous C/Cool (froid/rosé) ou W/Warm (chaud/doré) ou N/Neutral (neutre) ?

Pour y répondre, je vous propose de faire deux tests :

  • Celui des veines : je vous rassure, rien de gore là-dessous 😉 : il suffit d’observer la couleur des veines de votre poignet ! Si vos veines sont verdâtres, le sous-ton de votre peau est chaud. À l’inverse, si vos veines sont plutôt violacées, le sous-ton de votre peau est froid. Si vous n’arrivez pas trop à vous décider entre les deux ou que vous avez aussi bien des veines vertes que des veines bleues, il y a de grandes chances que votre teint soit neutre.
  • Celui des bijoux : si l’argent vous va mieux que l’or, c’est que vous avez une peau au sous-ton froid, à l’inverse si c’est l’or, votre peau a un sous-ton chaud. Et si c’est ni l’un ni l’autre, votre sous-ton est neutre.

Toutefois, attention, car certaines marques jouent les rebelles ;-), comme la marque professionnelle Mac. Elle a inversé les codes, du coup, selon leur classification :

  • C/Cool devient un sous-ton chaud/doré
  • W/Warm devient un sous-ton froid/rosé

Pourquoi ? Et bien, selon eux, le jaune est une couleur froide, car elle contient du vert et le rose est une couleur chaude, car elle contient du rouge. Oui, s’ils veulent…

Une fois que vous connaissez votre sous-ton dans toutes les marques 😉 , le choix de la teinte est plus facile !

Oui, mais comment fait-on ?

Pour trouver la bonne teinte, je vous conseille de le faire en magasin, comme cela, vous pourrez la tester directement sur votre peau. Pour vous prononcer, observez la nuance qui se rapproche le plus de votre carnation. Une fois que vous l’avez sélectionnée, vous en appliquez légèrement au niveau du bas de votre mâchoire, entre l’ovale de votre visage et votre cou. Elle doit pouvoir unifier la différence de couleur entre les deux zones. Et surtout, je vous recommande de sortir à la lumière du jour pour voir si cela colle ou pas, les néons des parfumeries sont de vraies plaies, ils faussent toujours le résultat !!! Une fois que vous avez votre teinte, n’achetez pas le produit tout de suite, demandez un échantillon pour pouvoir l’essayer chez vous au calme sur l’ensemble de votre visage, dans vos conditions habituelles. Ainsi, vous verrez comment il évolue en terme de tenue, d’oxydation, de confort et de matité.

IMG_1385[1]C’est le fond de teint liquide Lock it de la marque Kat Von D : ICI.

Étape 4 – On unifie son teint :

Je vous recommande de le faire à l’aide du fameux Beauty Blender 😉 , c’est de cette façon que vous obtiendrez le résultat le plus naturel qui soit !

Processed with MOLDIVJe vous donne le lien, si vous voulez l’acheter : ICI. Le fond de teint, c’est le Double Wear Light d’Estée Lauder en teinte n°2 : ICI.

La technique :

  • Lorsque vous achetez votre Beauty Blender, elle est complètement sèche. Du coup, lors de votre première utilisation, vous allez devoir la gorger d’eau. La Beauty Blender rose pâle de la photo est neuve, cela vous donne une idée de ce que vous devez faire 😉 pour qu’elle devienne opérationnelle comme la fuchsia. Puis, vous l’essorez un maximum entre vos doigts, il ne doit plus en ressortir une goutte.
  • Ensuite, vous mettez votre dose de fond de teint sur le dos de votre main, car si vous l’appliquez par petite touche directement sur votre visage, vous risquez, suivant les marques, de vous retrouver avec des tâches. Il faut savoir que la technique de l’éponge en règle générale demande davantage de matière (environ deux pompes), car la Beauty Blender a beau être mouillée, elle reste une éponge, elle va donc boire une partie du produit, c’est son seul inconvénient, tout le monde à ses défauts 😉 !

Revenons à nos moutons…

  • Vous prélevez votre matière avec le gros côté de votre éponge et vous tapotez (c’est le mot le plus important du chapitre !!! Je tapote, tu tapotes, on tapote 😉 ! ) du centre de votre visage vers l’extérieur jusque sur les oreilles. Ensuite, vous passez au front jusqu’aux petits cheveux de bébé. Puis au bas du visage tout en fondant le reste de la matière contenu dans la mousse vers votre cou, cela évitera l’effet masque !!! Pour les ailes du nez et les petites zones, servez-vous du côté pointu 😉 !

Avec la Beauty Blender, c’est un coup de main à prendre, mais une fois qu’on l’a, c’est magique ! Et, finalement, je trouve cette technique bien plus facile qu’au doigt ou au pinceau. Attention, j’ai aussi eu l’idée d’acheter d’autres marques, un peu moins chers et, malheureusement à chaque fois j’ai été déçue…

L’entretien :

Il faut la nettoyer à chaque fois, car les éponges humides sont de véritables nids à microbes 😉 ! Ce que je fais, c’est que je la lave juste avant de m’en servir comme cela, au passage, je la réimbibe d’eau pour l’utilisation qui va suivre. Et je termine en pulvérisant un peu d’eau purifiante Christian Lénart dessus pour la désinfecter. Pour cette routine quotidienne, j’utilise un gel douche doux sans savon de la marque Bioderma. Une fois par semaine je la lave avec le pain de savon de la marque Beauty Blender, il est assez puissant pour enlever les traces récalcitrantes de pigments, seulement il coûte assez cher… Je la change tous les trois mois environ…

IMG_1466Je vous ai fait un article sur les bienfaits de cette eau, je vous mets le lien : ICI. Pour le gel douche Atoderm de Bioderma, vous le trouvez en pharmacie et parapharmacie. Et pour le pain de savon nettoyant Beauty Blender, c’est par ICI 😉 !

Étape 5 – On camoufle ses cernes :

Le but de ce produit est de venir apporter de la lumière et finir de camoufler les cernes ou les poches préalablement dissimulés par le correcteur ! Pour cela, il faut le choisir une teinte plus claire que votre fond de teint, mais dans la même tonalité. Il faut bien hydrater cette zone du visage, sinon, dans la journée votre anti-cernes va craqueler et migrer dans les plis. Pour les débutantes, je recommande un anti-cernes fluide qui sera plus facile à travailler.

Comment l’applique t-on ?

  • Il vous suffit de former un petit triangle en dessous d’un œil.
  • Ensuite, pour étirer la matière, vous tapotez en partant de la pointe du triangle vers le coin externe de votre œil. Je me sers du côté pointu de ma Beauty Blender, le travail est facile et le résultat, bluffant !
  • Je vous conseille de poudrer à l’aide d’un petit pinceau et d’une poudre libre translucide.
  • Puis, vous recommencez l’opération avec l’autre œil.

Pourquoi ne pas faire les différentes étapes simultanément sur les deux yeux ?

Eh bien, votre anti-cernes n’étant pas totalement sec, il va migrer dans les plis pendant que vous appliquez la matière sur l’autre œil. Or, si vous faites un par un, vous fixer d’emblée les pigments et ils ne bougeront plus de la journée !

Processed with MOLDIVLa crème c’est la All About Eyes Rich de CLINIQUE : ICI. L’anti-cernes c’est le Radiant Creamy Concealer de Nars en teinte Vanilla : ICI. Le pinceau c’est le Setting Brush de Real Techniques : ICI. Et la poudre c’est la Loose Setting Powder Invisible de Laura Mercier : ICI.

Étape 6 – On fixe son teint :

Cette étape va venir fixer votre fond de teint et elle va permettre de retarder le retour du sébum. Je vous recommande d’utiliser une poudre translucide pour ne pas mélanger d’autres pigments à celui de votre fond de teint.

Comment s’applique-t-elle ?

  • Munissez-vous d’un gros pinceau fluffy (touffu mais mou).
  • Prélevez votre poudre et tapotez sur le dos de la boîte pour enlever l’excédent.
  • Ensuite, appliquez en sur la zone T (front, nez, menton) en tapotant (et oui encore 😉 ) et c’est tout ! Si vous en mettez sur tout le visage, vous allez plomber votre teint en éteignant toutes les zones de lumières.

IMG_1400J’adore celle de Givenchy qui apporte un super coup de fraîcheur au teint, je vous mets le lien : ICI. Le pinceau, c’est celui de la marque Real Technics : ICI

Étape 7 – On réchauffe son teint :

Si vous avez bien fait toutes les autres étapes, votre teint est parfaitement uniformisé ! Mais il a également perdu tout son relief… Le bronzer ou contouring va venir recréer des zones d’ombre sur votre visage et réchauffer votre teint au passage ! Pour que cela reste naturel, ne choisissez pas un bronzer pailleté et trop foncé ! Je conseille de le choisir un ton et demi (maximum) plus foncé par rapport à la nuance de votre fond de teint. Il ne faut pas qu’il y ait de sous-ton orangé sinon c’est l’effet carotte assuré 😉 !

IMG_1401[1]Le pinceau Marc Jacobs est le meilleur pinceau pour les poudres de soleil que je connaisse !!! Je vous ai photographié la poudre Chocolate Soleil de Too Faced (elle sent le chocolat kinder) et l’autre c’est la Filmstar Bronze & Glow Duo de Poudres de Charlotte Tilbury, un best-seller ! Lien Marc Jacobs : ICI – Lien Too Faced : ICI – Lien Charlotte Tilbury : ICI.

La technique :

  • Munissez-vous d’un pinceau biseauté ou légèrement pointu, comme cela, vous serez plus précise 😉 !
  • Faites une bouche de poisson pour creuser vos joues et appliquez la poudre dans le creux. Arrêtez-vous à la moitié des joues et surtout, ne rejoignez pas la bouche !!
  • Estompez bien avec des petits mouvements circulaires.
  • Ensuite, appliquez-en aux endroits où vous bronzez naturellement, c’est-à-dire, sur le haut des tempes, l’arête du nez et légèrement sur le front. Vous pouvez en mettre un peu sur le bout de votre menton.
Étape 8 – On donne du pep’s aux joues : 

C’est la (presque) touche finale d’un maquillage réussi 😉 . Le blush doit donner des couleurs au visage, tout en restant imperceptible ! Les plus faciles à utiliser, ce sont les blushs en poudre, car ceux en crème risquent de faire bouger les pigments du fond de teint et de de la poudre de finition.

Comment choisit-on la teinte ?

Faites en sorte de la choisir dans les mêmes tonalités que celle de votre rouge à lèvres et/ou de votre maquillage pour les yeux. Et surtout, adaptez-la par rapport à celle de votre carnation :

  • Couleurs rosées : apportent un effet naturel, frais et donnent bonne mine. À éviter pour les peaux avec de la couperose, car cette couleur va faire ressortir celle des micro-vaisseaux sanguins.
  • Couleurs orangées : sont plus adaptées aux peaux mates ou l’été pour les peaux claires, sauf si vous la choisissez assez claire et que vous l’appliquez avec parcimonie 😉 .
  • Couleurs cuivrées, dorées, beiges et marron : ces teintes sont clairement faites pour les peaux mattes et/ou noires.

La technique :

  • Pareil à la poudre de finition, vous prélevez un peu de matière et vous tapotez sur le dos de votre main pour enlever l’excédent de poudre.
  • Vous souriez et l’appliquez sur le bombé de la pommette, en gros, là où vous rougissez habituellement et surtout ne remontez pas jusqu’aux tempes !!
  • Oups, vous en avez trop mis ! Pas de panique, prenez un pinceau kabuki qui n’a pas de pigments et estompez.

IMG_1403[1]Les fards à joues dans le boîtier noir, ce sont les Air Brush de Marc Jacobs en teintes n°506 et 504 : ICI. L’autre blush est une édition limitée de Dior et le pinceau blush multi-textures n°54 de Sephora : ICI.

Étape 9 – On vaporise :

C’est la dernière ! Ouf, cet article touche à sa fin 😉 ! Le spray de fixation vient parfaire le maquillage, il enlève l’aspect trop poudreux des poudres en tous genres et surtout il fixe l’ensemble des pigments. Il peut également rafraîchir un maquillage fatigué à la fin de la journée.

La technique : 

  • Vous placez le spray à environ 10 cm de votre tête.
  • Puis, vous vaporisez 5 à 6 pulvérisations sur l’ensemble de votre visage.
  • Vous laissez sécher, c’est très rapide, moins d’une minute et vous pouvez passer au reste du maquillage…

IMG_1465

Je vous ai photographié celle d’Urban Decay, la All Nighter : ICI – Le spray fixateur Beauty Amplifier de Sephora : ICI – Et la brume Coconut Milky Mist de Too Cool For School (elle me sert à rafraîchir mon makeup, j’adore sa finesse !) : ICI.

***

J’espère ne rien avoir oublié, ahaha !!! Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser, je me ferai un plaisir d’y répondre. Et, si vous avez d’autres conseils, laissez-les dans les commentaires 😉 !!!

Vous connaissiez ces produits ? Si oui, lesquels ? Et sinon, parmi votre routine teint, quels sont ceux que vous aimez le plus utiliser et pourquoi ?

Pleins de zouzous

Perle

Pour vous inscrire à la newsletter et faire partie de la famille LuNaé 😉 , c’est simple ! Revenez sur la page d’accueil et rentrez votre adresse mail dans l’espace qui se trouve tout en haut de cette page, à droite. Bienvenue chez moi et chez vous à présent 😉 ! 

Envie de plus de lecture 😉 ? Je vous propose :

IMG_0315[1]

IMG_0602[1]

IMG_0100[1]

7 commentaires sur “Un maquillage teint zéro défaut et naturel, c’est possible !!

    1. Coucou !
      De rien la miss, c’est un plaisir !! Si tu recherches des pinceaux, je te recommande vivement ceux de la marque Real Technique !! Ils ne sont pas chers, ils se nettoient facilement, ils sèchent rapidement, ils sont sympas et surtout ils ne perdent pas leurs poils 😉 ! Pour la Beauty Blender, j’ai eu la même réaction au début de sa sortie et maintenant je ne pourrais plus m’en passé !! Le résultat est trop beau et avec une finition parfaite !! En tout cas, merci pour ta visite et ton commentaire ! Bonne journée également et j’espère à bientôt sur LuNaé !! Bisous

      J'aime

  1. Ça y est, j’ai enfin pu terminer de lire ton article ^^ Purée d’orages !
    Merci pour tous ces conseils/explications – et pour ceux que tu m’as donnés sur ton autre article -, je vais les mettre en favori. Je me rends compte qu’il y a des trucs que je fais déjà de bien. Après, il me manque surtout le matériel. Vivement les sous-sous que je me fasse plaisir, un peu ! hahaha
    Quant aux blenders, il n’en existerait pas version pinceau, par hasard ? Car il me semble en avoir vu avec ce nom, dans une boutique. Si c’est bien le cas, que conseilles-tu pour une novice ? Oeuf ou pinceau ? lol

    Bisous à toi !

    Aimé par 1 personne

    1. Oh merci beaucoup !! Mais de rien je t’en prie !! Oui l’argent ne fait pas le bonheur, mais il y contribue bien quand même 😉 ! Il existe bien des pinceaux avec l’appellation « Blender », mais hélas, cela reste des pinceaux… je te conseille vraiment l’éponge, tu seras plus satisfaite du résultat. Et tu n’es pas si novice que ça, si tu fais déjà une partie des conseils que je donne dans l’article, LOL !! Bisous

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s