Conseils·Soin corps

Mains et ongles abîmés – Que faire ?

C’est en rentrant de chez les fainéantes anonymes 😉 , que m’est venue l’idée de partager avec vous les trucs et astuces de ma mission commando. Il est de notoriété publique : « rien de tel que des fainéants qui se mettent au travail » !

Pour moi l’hiver rime avec vernis nude, donc pendant cette période, mon nuancier se compose principalement de beige, taupe, rose pâle. L’été, je veux de la gaieté avec des roses fuchsias, des orangés, des jaunes… Ces couleurs flashy attirent bien plus l’attention et il vaut mieux avoir une manucure parfaitement soignée… Mais là… 😮 , c’est la catastrophe… mes mains sont dans un piteux état ! !

IMG_0129[1]
Le jour du déclic !

Revenons sur l’histoire de ce désastre… Mon adorable belle-mère a gardé nos deux choupinettes le temps d’un week-end. J’ai alors pu consacrer trois heures consécutives à m’occuper de mes ongles et leur faire une beauté digne de ce nom,  au programme: manucure et vernis (1 couche de base, 2 de vernis et 1 de top coat). Les cinq premiers jours, j’ai exhibé fièrement ce travail laborieux… Puis ma vie de maman au foyer surchargé a repris son cours et je n’ai pas pris le temps d’enlever ce vernis qui partait en ruine de jour en jour. Résultat 15 jours après (seulement 😉 ) : le vernis a craquelé par endroits et a desséché la surface de mes ongles, du coup, ils se sont dédoublés. De plus, mes cuticules ont sournoisement profité de la repousse de mes ongles pour prendre leurs aises. Et enfin, des peaux mortes sont réapparues et bien évidemment je n’ai rien trouvé de mieux que de tirer dessus, aille ! Disons-le, c’est la honte ! Aujourd’hui c’est le déclic, je me reprends en main et je sors l’artillerie lourde ! Au menu de cet article : 7 jours de sauvetage pour des ongles en péril, le tout en 7 étapes…

1- On enlève toutes les traces de vernis :

IMG_0166[1]
Le dissolvant Sephora à 5.50€ chez Sephora – Le bain dissolvant Bourjois à 9.30€ chez LeclercLe stylo dissolvant Sephora à 7.95€ chez Sephora

Pour ce faire, on utilise un dissolvant sans acétone ! L’acétone est un puissant dégraissant qui dissout les vernis mais également la couche lipidique protectrice de l’ongle, du coup nos ongles s’assèchent, cassent plus facilement et sont plus sujets aux mycoses. Depuis quelques années maintenant, il existe le « bain dissolvant », c’est un petit pot dans lequel on plonge le doigt, on tourne en frottant notre ongle sur la mousse gorgée de produit et hop le tour est joué en moins de 5 secondes (par ongle évidemment). Je trouve cela rapide, on ne risque pas d’en mettre partout, on réalise l’économie des cotons et surtout l’odeur n’est pas prenante (quelquefois le dissolvant est même parfumé).

Astuces : Pour les vernis foncés, je parfais toujours la corvée avec un coton imbibé de dissolvant. Pour les résidus récalcitrants logés dans les cuticules, il existe de petits stylos dissolvants, qui peuvent également servir lorsque l’on déborde pendant l’application du vernis, ils sont beaucoup plus précis qu’un coton-tige. Chaque fois que l’on utilise du dissolvant, on se lave les mains avec du savon, sinon l’ongle risque de se dédoubler. Et pour éviter le jaunissement: on pose une base en dessous du vernis, on donne deux jours aux ongles pour respirer avant de refaire une pose de vernis et on évite de laisser celui-ci plus de 5 jours.

2- On trempe :

IMG_0165[1]
L’huile d’argan à environ 10€ en parapharmacie – L’huile essentielle de citron jaune à environ 3€ en parapharmacie

Dans un récipient, on verse de l’eau tiède à laquelle on mélange une grosse cuillerée à café d’huile d’argan et le jus d’un demi-citron. L’eau tiède ramollit les cuticules, l’huile d’argan nourrit les ongles après l’étape dissolvant et le citron déjaunit la surface de l’ongle. On  y trempe le bout des doigts pendant une quinzaine de minutes, on n’a pas besoin de rincer.

Astuces : Je n’ai pas toujours de citron frais, je remplace donc parfois par deux ou trois gouttes d’huile essentielle de citron jaune. L’huile d’olive plus souvent présente dans nos placard sera parfaite pour ce petit rituel. On peut alterner l’huile d’argan nourrissante et fortifiante, avec de l’huile de ricin qui stimule la croissance des ongles.

On fait cela tous les combien de temps ? une fois par semaine dans l’idéal…

3- On s’occupe des cuticules : 

IMG_0164[1]
L’émollient Sally Hansen que j’utilise n’est plus commercialisé en France, mais celui de Mavala à 11.95€ chez Sephora, est très bien – Les bâtonnets (vendus par 10) à 3.10€ chez Sephora – Ma pince a cuticules Sephora (n’est plus commercialisée) vous en trouverez sur Amazon.fr à environ 10€ (faites attention car, en dessous de ce prix, elle risque d’arracher plus que de couper)

Premièrement, on applique de l’émollient sur le  pourtour de l’ongle, pendant le temps de pause (5 minutes) celui-ci va dissoudre en douceur les peaux superflues. Deuxièmement, on repousse les peaux restantes à l’aide d’un bâtonnet en buis qui respecte la surface de l’ongle contrairement à ceux qui sont en métal. Troisièmement, on coupe les grosses peaux mortes qui peuvent se situer autour de l’ongle, mais jamais les cuticules qui ont une action protectrice contre les éventuelles bactéries.

Astuces : Vous pouvez profiter du fait que vos peaux soient ramollies par l’eau du bain pour les repousser.

On fait cela tous les combien de temps ? une fois par mois, mais on repousse les cuticules à chaque pose de vernis !

4- On leur redonne une forme :

IMG_0163[1]
La mini-lime en verre Herôme à 15.30€ sur Herôme.fr – Le polissoir 4 étapes Ellite à 2.95€ chez Leclerc 

D’abord, on récupère les accrocs et on égalise. Pour cela, jamais de coupe-ongles, en effet celui-ci va endommager la kératine des ongles et ceux-ci vont se dédoubler et casser. On privilégie plutôt la lime à ongles, certes, il faut s’armer de patience, mais elle est l’alliée des ongles sains. On la choisit en carton ou en verre, mais surtout pas en métal, car le résultat sera le même qu’avec un coupe-ongles. On lime toujours dans le même sens, pas de va-et-vient car cela créé de minuscules accrocs qui vont s’amplifier dans le temps. Ensuite, on polit la surface des ongles, mais avec légèreté afin d’enlever les petites pellicules d’ongles dédoublées et les éventuelles stries. Le polissoir « 4 étapes » est simple à utiliser puisqu’il suffit de suivre la numérotation inscrite dessus. On n’oublie pas de passer un petit coup sur le rebord des ongles.

Astuces : La lime en verre est quasiment inusable, le grain est moins gros donc on dose le limage plus facilement. Pour la nettoyer, on la passe sous l’eau et on la laisse sécher à l’air libre. Après cette opération, il y a souvent un amas de kératine qui vient se loger entre le dessous de l’ongle et la peau, vous pouvez utiliser votre bâtonnet de buis pour l’enlever.

On fait cela tous les combien de temps ? dès que nécessaire et surtout ne pas attendre quand on a un accroc car, c’est le drame assuré !

5- On exfolie : 

IMG_0167[1]
Le gommage Essie « starter scrub » à 9.50€ sur Amazon.fr

Cette étape est souvent négligée pourtant, elle est importante, en effet comme pour le reste du corps, la peau des mains se régénère et les cellules mortes ont besoin d’être éliminées. Cette action permet une meilleure pénétration des crèmes et autres soins appliqués. Ce gommage spécifique est élaboré avec des grains fins, cette zone étant assez fragile il faut faire attention à ne pas l’agresser. Pour cela, on humidifie ses mains, puis avec une grosse noisette de produit, on vient d’abord masser délicatement le pourtour des ongles pour finir avec des mouvements circulaires sur le reste de la peau. On rince à l’eau tiède.

Astuces : Si, vous n’avez pas envie d’acheter des produits supplémentaires, vous pouvez tout simplement mélanger de l’huile d’olive et du sucre en poudre. En choisissant de le faire après la douche, son efficacité sera renforcée puisque la vapeur aura ouvert les pores de la peau… Pensez à remettre de la crème comme après un gommage corps.

On fait cela tous les combien de temps ? une fois par semaine, surtout l’hiver.

6- On nourrit et on hydrate : 

IMG_0161[1]
Le baume L’Occitane « Baume mains intense karité » à 23€ sur L’Occitane.fr – L’huile « Apricot oil » d’Essie à 12.90€ sur Amazon.fr – La crème « Crème mains multi-confort au cold-cream » de Mixa à 3.55€ chez Leclerc

Le soir, on applique une huile sur les ongles pour les nourrir et sur les cuticules pour les assouplir. On la masse doucement et on la laisse poser pendant le temps d’un film. On peut retirer l’excédent avec un mouchoir en papier. Ensuite, au coucher, on applique une couche de crème bien grasse et sans silicone pour régénérer le film hydrolipidique de la peau.  La journée, on applique une crème résistante à l’eau (souvent à base de silicone). Elle vient jouer le rôle d’un gant, protégeant les mains des lavages à répétition et des agressions environnementales.

Astuces : Vous pouvez alterner avec plusieurs huiles : ricin, abricot, jojoba, amande douce. J’utilise celle de la marque Essie à l’abricot, car j’adore l’odeur de bonbons qu’elle dégage en plus d’être redoutable et j’apprécie fortement le côté pratique du pinceau. Pour la crème de nuit, j’aime énormément celle au karité de chez L’Occitane, qui est la seule à concentrer 25% de karité pur et bio dans un tube gigantesque de 150 ml et son odeur poudrée me rend dingue ! Et pour celle de jour, pas besoin d’une crème hors de prix, j’utilise celle de la marque Mixa.

On fait cela tous les combien de temps ? pour l’huile, les jours sans vernis et la crème, toute l’année !

IMG_0181[1]
Petit aperçu de la texture de la crème Mixa
IMG_0180[1]
Et celle de L’Occitane : très riche, il reste un film gras sur la peau donc, on la met et on fait dodo ! 😉

7- On traite :

IMG_0160[1]
Essie « Millionails » à 12.93€ sur Amazon.fr

À chaque maux, un remède ! Dans le cas présent j’ai choisi un traitement de fond, il s’agit du Millionails d’Essie. Sa formulation à base de fer, d’acide aminé, de kevlar et de soie vient hydrater, renforcer et durcir l’ongle, sans altérer sa souplesse. Le principe d’application : mettre une couche tous les deux jours pendant 7 jours, à ce terme, on retire le tout à l’aide d’un dissolvant sans acétone et on recommence l’opération pendant 90 jours. Au bout du premier cycle, j’ai constaté une très nette amélioration, mes ongles sont déjà plus fort et contrairement à d’autres durcisseurs, ils restent flexibles sans pour autant casser. Je continue donc le traitement…

Astuces : Lors de l’application, faites attention à ne pas déborder, car le durcisseur assèche les cuticules.

IMG_0158[1]
Résultat au bout d’une semaine 😉

J’espère que cette revue détaillée vous aura permis de trouver des solutions à vos problèmes de mains abîmées. En tout cas, les photos avant et après parlent d’elles-mêmes, cela fonctionne ! La mission sauvetage est réussie, mes mains sont hors de danger. Le dicton dit : « Il n’y a pas de mauvais outils, que de mauvais ouvriers… » C’est pourquoi j’ai décidé de ne plus attendre que mes mains me lancent un SOS pour m’en occuper. J’ai donc repris mes petites routines ! À moi le feu d’artifice de vernis colorés et surtout la fierté de pouvoir les montrer 🙂 🙂 🙂

Et vous? Vous avez des routines sauvetages à partager? On ne sait jamais, chacun ses faiblesses… 😉

Bisous…

Perle

Pour vous inscrire à la newsletter et faire partie de la famille LuNaé 😉 , c’est simple ! Revenez sur la page d’accueil et rentrez votre adresse mail dans l’espace qui se trouve tout en haut de cette page, à droite. Bienvenue chez moi et chez vous à présent 😉 ! 

Envie de plus de lecture 😉 ? Je vous propose :

IMG_0874

img_0365

IMG_0634[1]

2 commentaires sur “Mains et ongles abîmés – Que faire ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s